À PROPOS

Plongez dans notre monde en explorant l’univers de Traphot ! 

L’HISTOIRE DE TRAPHOT

1957

CRÉATION DE TRAPHOT

À l’origine, laboratoire photographique professionnel crée en 1957, Traphot gagne lentement mais sûrement ses lettres de noblesse auprès d’une clientèle essentiellement industrielle. La qualité et le grand format sont déjà les maîtres mots qui font prospérer l’entreprise.

1989

FIN DES ANNÉES 80

Traphot décide d’élargir son activité photo argentique en devenant pionnier de l’impression numérique qui fait alors ses premiers pas. La technologie avance vite et il est impératif de prendre le train en marche. Traphot étend donc son domaine d’intervention en se dotant en 1989 d’une machine électrostatique et suivant l’évolution, elle acquiert par la suite des machines jet d’encre de moyenne laize.

2001

NOUVEAU VIRAGE

La photographie argentique connaît un net déclin, Traphot accélère sa mutation en investissant dans un système d’impression très grand format 8 couleurs, le premier de ce type à être installé en Europe. Grâce à cette acquisition, Traphot s’ouvre ainsi les marchés du XXL auprès d’une clientèle essentiellement spécialisée dans le luxe et dans la décoration d’intérieur.

2003

INNOVATION

Animé par le désir d’offrir le panel de possibilités le plus large possible à sa clientèle, Traphot investit dans un système d’impression numérique à plat capable de traiter des supports rigides en tout genre. Considérée comme un complément à cette acquisition, une table de découpe numérique vient rejoindre naturellement le parc machine.

2009

ÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE

En 2009, Traphot suit l’évolution technologique en remplaçant la machine d’impression à plat par une nouvelle qui offre une qualité supérieure d’impression et donne la faculté d’imprimer avec de l’encre blanche.

2012

NOUVELLE ARRIVÉE

En 2012, la plus performante des machines d’impression (DURST P10, 1040dpi et taille de gouttes de 10 picolitres) vient remplacer celle acquise en 2001 ; elle est, elle aussi, la 1ère acquisition française.

2015

RÉVOLUTION DE L’IMPRESSION UV

En 2015, la machine d’impression à plat à été remplacée par la toute nouvelle SwissQprint Nyala 2 à encres UV définition 1040 dpi et taille de goutte de 9 picolitres, c’est le record actuel pour une qualité photo sans trame visible. Cette machine dispose de 6 couleurs quadri plus le blanc, un vernis brillant et une primaire d’accrochage pour les matériaux bruts (verre, métal etc…). Elle permet également de réaliser des impressions relief.

2017

60 ANS D’EXCELLENCE

Traphot fête ses 60 ans.

2020 | 2021 | 2022

PERFECTIONNEMENT TECHNOLOGIQUE

En 2020, notre laboratoire a accueilli la Vutek 3R+, une imprimante UV en mode roll-to-roll équipée de séchage LED et capable d’imprimer jusqu’à 320 cm de large.

En 2021, la Kongsberg C, une machine dotée d’une fonction de découpe tout-en-un, et la table à plat d’impression numérique Nyala 3 ont rejoint toutes les deux Traphot cette même année.

En 2022, deux laminateurs sont arrivés chez Traphot. Capables d’ajouter des couches protectrices, de fournir une finition, et bien plus encore…

 

LE SAVOIR-FAIRE

Traphot est la seule société dans son secteur à proposer à ses clients une offre globale sur le même site.

Du tirage argentique petit format au tirage Lambda en passant par l’impression numérique très grand format et la gestion d’images dématérialisées, Traphot peut répondre à toutes les demandes d’une clientèle aux exigences multiples.

L’ÉQUIPE

Les collaborateurs sont principalement issus des écoles de l’image tels le Lycée Quinault, les Gobelins, Louis Lumière… Par formations ils ont su s’adapter aux nouvelles technologies, par culture ils sont attentifs et curieux de tous vos projets. Ceci permet à l’entreprise d’assurer des prestations du plus haut niveau qualitatif et d’entretenir des liens fidèles avec ses clients.

LA GREEN ATTITUDE

Traphot s’engage pour l’environnement avec cinq axes d’action.

Partenaires pour un environnement responsable

Traphot fait appel à la société Remondis pour le recyclage des chimies photographiques, des bidons, des encres, des solvants et chiffons de nettoyage usagés. Les déchets électroniques sont triés et recyclés. Nous recourons également chaque année à la Sevesc 92, dépendant du Conseil Régional, afin d’analyser le traitement des effluents et le contrôle des eaux usées industrielles.

Stockage sûr des matières premières

Le stockage des matières premières est sécurisé pour garantir la sécurité de l’environnement et des
opérateurs.

Choix judicieux des produits et technologies

Aucun produit étiqueté « Toxique » n’est utilisé. Traphot se distingue également dans le choix de son parc
machines : 2 machines d’impression à encre UV acquises dans ces 3 dernières années sont venues remplacer des
machines d’impression à encre solvant. Bien que ces encres aient un coût 2 à 3 fois plus élevé que celles à solvant,
Traphot a investi lourdement dans cette technologie en raison des avantages qu’elle procure, dont l’élimination
presque totale des solvants COV.

Initiatives durables et sensibilisation

Une sensibilisation constante du personnel porte sur la gâche, l’optimisation des amalgames, la qualité globale
pour éviter les reprises et optimiser les économies d’énergies. Nous communiquons auprès de nos clients afin que
soient privilégiées des matières recyclées et recyclables. Dans ce cadre, nous privilégions avec nos fournisseurs
et partenaires, les matières recyclées à 100% comme la toile Capotoile de Capoverde (Altertex) ou l’Evolon de
Dupont tous deux labellisés Oecotex, confiance textile. Nous utilisons de façon majoritaire des toiles Digitex
bénéficiant du label TecoTex qui garantit des produits sans métaux lourds, sans phtalates, sans pesticides ni
fongicides, sans dérivés bromés, oxyde d’antimoine et formol pour être conforme à la norme REACH. Ces matières
sont recyclables pour fabriquer des isolants automobiles et bâtiment.

Recyclage et Réutilisation

Les bâches que nous utilisons sont recyclables par déchiquetage, extrusion, moulage pour la fabrication de
géotextiles. Pour les matières rigides PVC, nous utilisons de préférence des matières recyclées de type Foamalux
ou des matières recyclables (Dibond, PVC, PMMA et Polycarbonates) à condition que les déchets soient bien
évidemment triés. Nos rejets plastiques rigides sont donnés chaque mois à l’Ecole Nationale des Arts Appliqués
pour que les étudiants puissent réaliser leurs maquettes et créations plastiques. Les chutes des médias d’impression rigides sont collectées et recyclées par la société Richardson.

Gestion énergétique responsable

Un suivi des consommations énergétiques est mené chaque année avec rigueur, tous les éclairages sont
remplacés au fur et à mesure par des sources à basse consommation et les véhicules de la société sont choisis
pour leurs caractéristiques fonctionnelles et leur faible émission de CO2.